RUSSIE : CONTRE LA CRIMINALISATION DE LA COMMUNAUTE LGBT+

La Russie a inventé un "mouvement extrémiste LGBT+ international" dans le seul but de criminaliser l'ensemble de la communauté homosexuelle du pays. Signez pour soutenir la communauté LGBT+ russe.

Mise à jour – 30 novembre 2023 : Aujourd'hui, la Cour suprême de Russie a déclaré que le "mouvement public international LGBT+" était extrémiste. La nature secrète de la procédure judiciaire laisse de nombreux détails obscurs, y compris les arguments exacts présentés par le ministère de la Justice et les individus ou groupes spécifiques qui seront affectés par cette décision. Votre soutien est essentiel en ces temps difficiles.

-----------------------------

Dans le cadre d'une nouvelle mesure inquiétante contre les droits de l'homme, le ministère russe de la justice a entamé une procédure visant à déclarer le "mouvement public international LGBT" comme extrémiste. Cela signifie qu'il veut interdire toutes les activités LGBT+ en Russie et les qualifier de dangereuses.

Il s'agit d'une situation effrayante, qui s'est encore aggravée après que la Russie a déjà adopté des règlements interdisant d'informer sur la vie des LGBT+ en public, en ligne ou par l'intermédiaire des médias.

En pleine invasion de l'Ukraine, un jour seulement après la condamnation sans précédent à 7 ans de prison d'une manifestante pacifique, Aleksandra Skochilenko, les propagandistes pro-régime veulent faire de toutes les personnes LGBT+ des ennemis publics.

Pour soutenir les actions du ministère, plusieurs chaînes de télévision fédérales ont diffusé des séquences diffamant la communauté LGBT+ et divulguant des informations sensibles sur des militants homosexuels en une seule journée. Le gouvernement semble vouloir faire de toutes les personnes LGBT+ en Russie un bouc émissaire pour renforcer l'atmosphère de peur pour les autres citoyens et museler les critiques du régime.

L'impact de cette action en justice est très inquiétant. Si elle aboutit, les organisations et les militants LGBT+ en Russie pourraient être considérés comme des extrémistes et faire l'objet de sanctions sévères, pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement. Ces sanctions peuvent aller jusqu'à l'interdiction de travailler, de faire du bénévolat ou d'être associé à une initiative LGBT+.

En outre, les sanctions pour la diffusion d'informations sur les questions LGBT+ et pour l'affichage de symboles associés à la communauté queer, tels que le drapeau arc-en-ciel, pourraient être renforcées, entraînant des sanctions administratives et des amendes, voire une responsabilité pénale pour ceux qui ont l'habitude d'arborer de tels symboles.

Les conséquences de cette décision vont au-delà des conséquences juridiques : elle rendrait tout militant LGBT+ en Russie vulnérable à des poursuites pénales et à des persécutions. Cette mesure n'est pas seulement discriminatoire à l'égard des personnes LGBT+, elle vise également les organisations qui s'efforcent de protéger leurs droits et leur bien-être.

On ne saurait trop insister sur l'urgence de cette question. La Cour suprême de Russie examinera la requête le 30 novembre. Sans une attention et une action internationales immédiates, les droits et la sécurité des personnes LGBT+ en Russie seront encore plus menacés. Votre signature est essentielle.

En signant cette pétition, vous vous joindrez à une protestation mondiale contre cette proposition injuste.

Soyez solidaire de la communauté LGBT+ en Russie et affirmez que les droits de l'homme ne doivent pas être soumis à l'oppression gouvernementale.

Cette campagne est menée par la Fondation Sphère et rejointe par le Moscow community center for LGBT+ initiatives et Coming Out.

0personnes ont signé
Objectif : 50 000

Aux ministères des affaires étrangères des États membres de l'UE ; au Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Türk ; aux commissaires européens : von der Leyen, Dalli, Urpilainen ; aux opérations européennes de protection civile et d'aide humanitaire, Lenarčič

Compte tenu de la récente régression radicale de la situation des droits des LGBT+ en Russie, la motion du ministère de la justice doit être considérée comme un nouveau pas dans la même direction pour contraindre les personnes LGBT+ au silence et mettre fin à toutes les tentatives de défense de leurs droits.

En ciblant les initiatives en faveur des droits des LGBT+, les autorités russes s'en prennent à l'ensemble de la communauté et à ses besoins en matière de soutien juridique, psychologique et autre pour mener une vie digne.

Cela signifie que la Fédération de Russie est un pays à très haut risque pour toute personne LGBT+, en particulier pour ceux qui continuent à travailler en Russie sur cette question. Ces dernières années, la Fédération de Russie a démontré à plusieurs reprises son mépris croissant pour les condamnations internationales en matière de droits de l'homme.

Par conséquent, nous appelons les États signataires des conventions internationales sur les droits de l'homme, tant en Europe que dans le reste du monde, à accorder aux personnes LGBT+ russes et aux défenseurs des droits LGBT+ une plus grande possibilité d'obtenir des visas ou d'autres documents de voyage.

La possibilité de quitter le pays deviendra une bouée de sauvetage pour ceux qui se voient refuser les droits de l'homme fondamentaux et un outil puissant pour ceux qui continuent à lutter contre la discrimination et à rester en Russie dans un environnement à très haut risque.


0personnes ont signé
Objectif : 50 000