La Bulgarie doit poursuivre ce candidat à la présidentielle homophobe !

Des voyous de droite dirigés par le candidat à la présidentielle bulgare Boyan Rasate ont envahi le centre LGBT+ « Rainbow hub ». En quelques minutes, ils ont détruit des années de dur labeur et le seul espace sûr, pour les LGBT+, à Sofia.

Mise à jour - 28 juillet 2023 : Suite à des années de travail et de pression publique menée par les organisations LGBT+ en Bulgarie et à l'étranger, l'Assemblée nationale bulgare a enfin inscrit les crimes de haine liés à l'orientation sexuelle dans le code pénal du pays.

----------------------------------------

Quelques jours seulement avant l'attaque, la communauté LGBT+ a remis une pétition au ministère de la Justice, l'exhortant à enfin prendre des mesures sérieuses contre les crimes haineux faites à l'endroit de la communauté LGBT+.

Rien que cet été, lors des événements de la Pride, des groupes ultra-nationalistes ont organisé de multiples attaques ciblées. Dans plusieurs villes du pays, des adolescents ont attaqué à plusieurs reprises leurs pairs, à cause de leur orientation sexuelle.

Les organisations LGBT+ avaient lancé la pétition, afin de remédier à des années de silence du même ministère face leurs demandes d'action.

Encore une fois, ils n'ont reçu aucune réponse!

Peu de temps après, le samedi 30 octobre 2021, une dizaine de voyous de droite menés par le candidat à la présidentielle Boyan Rasate, ont pris d'assaut le centre LGBT+ de la capitale. Rasate a forcé l'entrée de sa foule en frappant une jeune femme au visage.

En quelques minutes, les hommes ont détruit tout le bureau, brisant des ordinateurs, donnant des coups de pied dans les fenêtres et les meubles et peint à la bombe les murs et les intérieurs. Un groupe de jeunes trans qui participait à un atelier en est resté effrayer et traumatiser.

Aux prochaines élections, Rasate est le candidat présidentiel bulgare du parti d'extrême droite Union nationale bulgare – Nouvelle démocratie. Il est également le fondateur et ancien dirigeant de l'organisation informelle d'extrême droite: Union nationale bulgare (officiellement enregistrée sous le nom d'« Union nationale bulgare - Edelweiss »).

Voici à quoi ressemble notre centre communautaire après l'attaque. Face à l'énorme attention et la pression du public, l'immunité de Rasate a été levée dans les 48 heures et il est actuellement en état d'arrestation. Mais ce n'est pas assez !

Le gouvernement bulgare et le procureur général doivent enfin cesser d'ignorer la communauté LGBT+ et agir. Le code pénal bulgare doit être mis à jour et les crimes de haine contre les personnes LGBT+ doivent faire l'objet d'enquêtes et de poursuites appropriées.

0personnes ont signé
Objectif : 30 000

Au gouvernement bulgare, le Premier ministre, le procureur général, le ministère de la Justice, le ministre de l'Intérieur

Les personnes LGBT+ en Bulgarie ont droit à une protection, adéquate et considerant la particularité des violences dont elles sont victimes, en raison de leur identité.

Nous exigeons que les crimes de Boyan Rasate fassent l'objet d'une enquête et soient poursuivis correctement et rapidement.

Nous exigeons que le gouvernement bulgare réagisse aux demandes et recommandations des organisations LGBT+ bulgares et du Comité Helsinki bulgare, concernant les amendements au code pénal; afin d'inclure l'orientation sexuelle et l'identité ou l'expression de genre comme motif de majoration des peines pour les crimes.

MAINTENANT!


0personnes ont signé
Objectif : 30 000