BOLIVIE : L'UNION LIBRE POUR TOUT LE MONDE !

David et Guido sont ensemble depuis plus de dix ans. Bientôt, ils pourraient devenir le tout premier couple de même sexe voir leur relation reconnue légalement en Bolivie ! Mais ils ont besoin de vous.

En octobre 2018, David et Guido ont essayé de faire inscrire leur relation comme union libre (ce qui, selon la loi bolivienne, leur ouvre les mêmes droits qu’un mariage civil). Mais une fois devant les services d’état-civil, on leur a dit non.

Cela a déclenché une bataille juridique. En juillet 2020, ils ont reçu une excellente nouvelle : la deuxième chambre constitutionnelle de La Paz a pris une décision ouvrant la voie à une reconnaissance officielle de leur relation sous le régime de l’union libre.

Cette bonne nouvelle semblait prometteuse, mais les services de l’état-civil ont, une nouvelle fois refusé d’enregister leur union.

Le service a même demandé à ce que la cour constitutionnelle bolivienne suspende sa résolution afin de pouvoir continuer à priver David et Guido de leurs droits - ainsi que tous les autres couples de même sexe !

La décision est maintenant entre les mains de la justice bolivienne.

La deuxième chambre constitutionnelle devait obliger l’état civil à respecter sa décision.

Si tel est le cas, la reconnaissance de l’union libre de David et Guido crééra un précédent important pour l’égalité des personnes LGBT+ en Bolivie !

Signez la pétition pour dire à la cour constitutionnelle que l’union libre est pour tout le monde !

***

Cette campagne est organisée par la Comunidad de Derechos Humanos Bolivia.

0personnes ont signé
Objectif : 40 000

À la Cour constitutionnelle de Bolivie :

À la deuxième chambre constitutionnelle de la Cour de justice de La Paz, nous demandons d’exiger du service de l’état civil qu’il respecte sa décision de reconnaître l’union libre de David et Guido.

Au Tribunal constitutionnel plurinational de Bolivie, nous demandons de rejeter le recours de l’état-civil visant à suspendre la décision de la Seconde chambre constitutionnelle et de la confirmer.


0personnes ont signé
Objectif : 40 000