Russie : « Nos noms figurent sur une liste noire anti-LGBT+ »