Russie : « Nos noms figurent sur une liste noire anti-LGBT+ »

Une activiste russe LGBT+ a été assassinée. Demandez aux autorités de poursuivre en justice les créateurs de la liste noire anti-LGBT+.

Un site russe encourage ses lecteurs à traquer des dizaines d'activistes LGBT+, soutiens et journalistes en Russie.

Le 22 juillet, l'activiste LGBT+ Elena Grigorieva a été retrouvée morte à Saint-Pétersbourg. Elle avait reçu de nombreuses menaces, mais la police avait ignoré ses signalements.

Le site web a été fermé, mais il est à chaque fois remis en ligne après quelques semaines. Les activistes russes LGBT+ ont peur pour leur vie.

Signez leur pétition pour demander aux autorités russes de poursuivre en justice les créateurs de cette liste noire.

Cette campagne est menée en partenariat avec Alliance of LGBT and heterosexuals for equality, Coming Out, le Réseau russe LGBT, le festival de cinéma LGBT Side by Side, et Stimul.

0personnes ont signé
Objectif : 60 000

À l'attention : du Bureau du Procureur général, du Comité d'enquête et de la Direction générale du ministère de l'Intérieur de Russie.

Un groupe russe connu sous le nom de « Saw » a mis en ligne un appel à la violence intitulé « Tchétchénie, le come back », en référence à la vague d'attaques anti-LGBT+ en Tchétchénie.

Ils ont créé une liste noire anti-LGBT+, encourageant les lecteurs à traquer des dizaines d'activistes, de soutiens et de journalistes LGBT+ en Russie.

Nous vous appelons à enquêter sur ce groupe et ses activités, sur l'existence d'un lien entre cette liste et le meurtre d'Elena Grigorieva, et de traduire les responsables en justice.


0personnes ont signé
Objectif : 60 000