Allemagne : Ne me renvoyez pas au Nigéria.

Efe a dû fuir le Nigéria quand son amoureux est mort sous les coups de brutes homophobes. Pourtant, Berlin veut l'expulser.

La vie d'Efe a changé brutalement le jour où lui et son compagnon ont été tabassés dans les rues de leur ville. Son amoureux est mort sous les coups.

Au lieu de poursuivre les barbares, la police a publié un mandat d’arrêt contre lui. Car être homo est illégal au Nigéria. Et pire encore : la famille de son compagnon est partie à sa recherche pour venger sa mort.

Il a décidé de fuir pour rester en vie. Après un périple cauchemardesque, il s’est réfugié en Allemagne, où il se sentait enfin en sécurité. Mais son cauchemar semble sans fin: désormais, l’Allemagne veut l’expulser.

Le Réseau Réfugiés Queer de Leipzig travaille en étroite collaboration avec son avocat pour faire réétudier son dossier. Mais les juges font la sourde oreille.

Signez la pétition d’Efe et parlez de son histoire autour de vous.

Cette campagne est menée en coopération avec le Réseau Réfugiés Queer de Leipzig (QRNL) et RosaLinde Leipzig e.V.

(Veuillez noter que l'image est à titre d'illustration seulement et ne me montre pas. J'ai choisi de ne pas utiliser ma photo pour des raisons de sécurité.)

0personnes ont signé
Objectif : 40 000

Pour : l'Office allemand des migrations et réfugiés

Efe pourrait être expulsé vers le Nigéria, un pays où être homo est illégal et où il fait l'objet d'un mandat d'arrêt à cause de son orientation sexuelle. Avant de s'enfuir, il avait été victime de menaces de mort.

Je vous demande de le laisser en sécurité, de ne pas l'expulser vers le Nigéria et de reconnaître les dangers qui touchent les personnes LGBT+ au Nigéria ainsi que dans les autres pays possédant des lois anti-LGBT+ dans vos décisions de demandes d'asile.


0personnes ont signé
Objectif : 40 000